La Douleur Chronique, cette souffrance invisible qui s’invite dans le quotidien et qu’il faut apprivoiser pour reprendre sa vie en main.

Comme nous, passez de malade douloureux chronique à personne Doul’heureuse.

12 à 20 millions 

c’est le nombre de français qui souffrent de maladie douloureuse chronique.

*source : Haute Autorité de Santé & institut Analgésia

3% *

des personnes qui en souffrent ont accés aux Structures douleurs après de long mois de délai.

2 sur 3*

des personnes douloureuses ne sont pas soulagées par un traitement médicamenteux.

5 ans

le temps moyen pendant lequel de nombreuses personnes se retrouvent dans une errance médicale.

De quelles douleurs chroniques parlons nous ?

Fibromyalgie, neuropathie, endométriose, spondylarthrite, polyarthrite, migraine, lombalgie, …..

Confrontés à la complexité d’un parcours de soin centré sur le médical, les personnes souffrant de douleurs chroniques se retrouvent souvent isolées, cherchant seules comment intégrer les recommandations médicales dans leur vie quotidienne sans soutien externe.

Face à ce sentiment d’isolement et à la difficulté de mobiliser des ressources personnelles, notre association est née.

Notre but ? Vous accompagner pour mieux vivre avec la douleur, en vous offrant soutien et orientation pour que vous ne vous sentiez plus jamais seul dans ce parcours.

Comprendre que ce n’est pas « que dans la tête »,

Agir pour ne plus subir,

Apprivoiser pour vivre avec et

Apprendre à devenir Doul’heureux

Comme pour de nombreuses personnes douloureuses chroniques, que vous soyez adolescents ou adultes, vous avez parfois le sentiment :

  • D’être incompris (e), d’être jugé(e) dans le regard de l’autre,
  • Seul(e), isolé(e),
  • En colère, triste, sans énergie ou motivation
  • De rencontrer des difficultés au niveau familial, social et professionnel,
  • De ne plus oser avoir des projets

Et vous voulez apporter du changement dans votre vie pour :

  • Retrouver une meilleure qualité de vie dans votre quotidien,
  • Modifier votre vision et votre rythme de vie

 

Notre association apporte un soutien, un accompagnement et une aide complémentaire à votre parcours de santé.

Pour ce faire, nous avons créé une méthode « Vivre Doul’heureux » basée sur un accompagnement social, mais alliant le bio, le psycho et le social. Cette méthode, selon le rythme et choix de vie de chacun, amène à un cheminement et à une prise de conscience. Elle permet également de moins subir les douleurs, de les comprendre, de mieux les apprivoiser, de les diminuer, d’adapter les actes de la vie quotidienne et apporte un soutien pour que chacun reprenne sa vie en main et soit dans une démarche proactive (c’est à dire reprendre le contrôle de sa vie).  LA SOLUTION DOIT AUSSI VENIR DE VOUS.

Vivre Doul’heureux au quotidien, c’est la concrétisation d’un projet à l’étude pendant plus de 8 ans et le résultat d’un travail de collaboration entre personnes douloureuses, professionnel du secteur médico-social et de médecins Algologues (spécialiste de la douleur). 

Notre démarche « Vivre Doul’Heureux au quotidien » est fondée sur une philosophie collective et un accompagnement social, invitant chacun à s’engager activement dans son parcours de santé et de vie. Voici les piliers de notre approche :

  • Groupes de Soutien et Espaces d’Échange : Nos rencontres stimulent le partage d’expériences et de ressources, cultivant un sentiment d’appartenance et créant des liens authentiques. Ces moments offrent un espace sécurisant pour communiquer et se soutenir mutuellement.

  • Éducation à la Santé et au Bien-être : Nos ateliers, animés par des professionnels, fournissent des connaissances et des outils pratiques pour améliorer la qualité de vie des participants, couvrant des thèmes variés tels que le Sommeil, l’alimentation, la gestion de la douleur, les habitudes de vie saines, la gestion des émotions, la remobilisation physique.
  • Accompagnement Social et Gestion du Temps : Nous proposons un suivi et des méthodes pour optimiser l’organisation personnelle, facilitant ainsi une meilleure gestion de la douleur et la conciliation entre obligations, désirs, et projets de vie.
  • Des Activités de lâcher prise et Relaxation : Des pratiques essentielles pour apprendre la gestion du stress et de la douleur, offrant des techniques de méditation, de yoga, de respiration consciente qui aident à trouver un équilibre intérieur et à réduire leur perception de la douleur.

  • Des Ateliers Créatifs : L’art-thérapie, la clown-thérapie, le théâtre, la narration thérapie sont des moyens d’expression personnelle et de gestion des émotions, permettant aux participants d’explorer et d’exprimer leurs sentiments de manière constructive et ludique.

  • Des Activités de loisirs ou en Extérieures : L’Organisation d’événements (balade, visite musée, café en ville, sortie cinéma, ….) promouvoir la santé physique, le bien-être mental et renforcer les liens entre les participants..
  • Interventions de Spécialistes : Des professionnels apportent leur expertise et conseils pratiques, enrichissant ainsi le programme par leur connaissance spécialisée (Médecin Algologue ; Avocat spécialisé dans le droit des malades; conseiller aux droits à la retraite, ….)

  • Entraide entre PAIRS (personnes douloureuses) : Des échanges et Un accompagnement par des membres expérimentés (des Aidants Doul’Heureux) et des adhérents ayant suivis notre programme, encouragent et inspirent les nouveaux participants, offrant une perspective unique basée sur l’expérience vécue.

  • Initiatives de Sensibilisation et de formation du territoire : Nos actions visent à éduquer sur la douleur chronique (les impacts dans un quotidien) et à réduire la stigmatisation, améliorant la compréhension et le soutien de la société envers les personnes douloureuses, créant ainsi une société plus inclusive. Nos actions agissent également au sein d’une entreprise sur la cohésion d’équipe et la QVTC.

  • Une Collaboration avec des Professionnels (médical, sanitaire, médico-social) : Cette collaboration offre une valeur ajoutée tant pour les professionnels que pour les adhérents, en combinant expertise du professionnel du territoire et soutien dans les aspects quotidiens de la gestion de la douleur. Ces professionnels se concentrent sur leur coeur de métier, tandis que l’association apporte aux participants un soutien dans les autres aspects de la vie, créant un cadre de soin complet et intégré (bio psycho social).

    Cette approche multidimensionnelle offre un écosystème de soutien complet où chaque personne peut trouver les ressources nécessaires pour naviguer dans son parcours avec la douleur chronique, devenant ainsi un acteur clé de son propre bien-être.

Nos 5 domaines d’activité intervenant dans notre méthode

« Vivre Doul’heureux »

Des mots pour des maux (De quoi parlons nous)

  • La complexité de l’expérience douloureuse
  • Les émotions et la douleur
  • Les croyances limitantes
  • Du regard de la philosophie et sociologie de la douleur
  • Passer de personne passive à personne douloureuse actrice de son parcours de vie.
  • Les thérapies et pratiques complémentaires, ce qu’il faut savoir (information et prévention). La douleur peut rendre vulnérable mais il faut rester vigilant.
  • Des partages d’expérimentations réussies, des ressources.
  • Des échanges d’astuces et d’informations.
  • Des informations administratives, orientations pour connaitre les droits et partenaires proches de son domicile.
  • Des informations et jeux de rôle pour travailler sa place et la posture dans un environnement familial, social et professionnel.
  • Une méthodo de projet pour avancer et se remobiliser

En tant que douloureux, comme 71% des Français, nous avons eu recours à des thérapies complémentaires et nous sommes 57% à voir leurs utilités dans notre parcours de santé. Cela dit aujourd’hui, le monde regorge de nouvelles disciplines et de nombreuses formations amènent un individu à se déclarer thérapeute. C’est pourquoi à l’association, nous pensons qu’ il est important de ne pas aller voir aveuglement un thérapeute ou de se diriger vers une discipline sans avoir pris des informations au préalable. C’est la raison pour laquelle lorsqu’un professionnel intervient dans nos programmes, sa missions est : d’apporter des éléments de préventions quand à sa discipline (formation, années d’étude, contre indication, etc ….), des connaissances, mais surtout des méthodes/outils/exercices de relaxation pouvant être reproduit à domicile, en toute autonomie. Il y aura aucune manipulation faite au cours de nos actions collectives.

Ces disciplines ne se substitueront en aucun cas aux préconisations médicales. Le diagnostic, le traitement relèvent exclusivement de la compétence et de la responsabilité des médecins et ne sauraient être remis en cause. L’alliance avec et entre les professionnels du parcours de santé est recherchée et toujours prônée au sein de l’association. Toutes les personnes qui interviennent au sein de l’association sont sélectionnées, leur parcours et les diplômes sont vérifiés. De plus, ils ont au minimum un diplôme de niveau 5 et ils signent une charte éthique.

Qu'allons nous proposer ?

Nos programmes s’adaptent aux besoins et demandes d’un groupe et chaque professionnel intervient avec sa discipline selon une thématique définie.

Par exemple dans une session où la thématique est « le sommeil/la fatigue/la concentration » > plusieurs discipline peuvent y être associée comme : la sophrologie, le yoga, aromathérapie, ……, 

Quelques disciplines que vous découvrirez (liste non exhaustive et évolutive selon les demandes du groupes) :
• Sophrologie
• Art thérapie (musicothérapie, narration thérapie, danse thérapie, …)
• Yoga / yoga du rire / clown thérapie / théâtre 
• Ostéopathie (remobilisation physique ; le nerf vague ; …)
• Activités physiques adaptées (ex Pilate, course d’orientation adaptée, …..)
• Qi gong, Taï chi
• Aromathérapie / olfactothérapie
• Réflexologie plantaire
• Nutrition / Conseiller en naturopathie (Alimentation saine et non inflammatoire)
• …

  • La respiration
  • La visualisation
  • La pleine conscience
  • La cohérence cardiaque
  • L’auto massage
  • Des groupes de parole (partage d’expérience, échange d’astuce et de ressources trouvées, ..)
  • Des ateliers créatifs thérapeutiques (art thérapie, théâtre, jeu de rôle, ….)
  • Des activités physiques (dont randonnée et balade en pleine conscience)
  • Des activités de sociabilisation (loisirs, sorties, entraides …)

Apprivoiser la douleur et croire au changement

Du temps ; un désir de changement ; une démarche personnelle, de la positivité, les ingrédients de base d’une recette qu’il nous faut personnaliser pour l’adapter à la vie que l’on souhaite afin de passer de malade douloureux chronique à personne Doul’heureuse.

Les 4 piliers sur lesquels nous nous appuyons

La positive attitude, une énergie qui fait du bien au corps et à la tête

La perception et le ressenti de la douleur certes variables d’une personne à l’autre, restent bien réels et induisent souvent une attitude négative. Les groupes de parole pourront reconnaitre et légitimer cette douleur afin de pouvoir avancer et ouvrir le champ des possibles.
C’est pourquoi notre philosophie associative est de regarder le bon côté de la vie, de pratiquer l’auto-dérision et l’humour, d’accueillir les pleurs de rire et de tristesse, de s’entourer de personnes positives car elle permet ainsi de mieux gérer et diminuer les douleurs, d’augmenter l’estime de soi et elle a également un effet positif sur toutes les personnes qui nous entourent.

Se faire confiance pour progresser

Comme l’écrit le sociologue David Le Breton : «  En perdant la confiance élémentaire dans son corps, l’individu perd simultanément la confiance en soi et dans le monde ». Face à aux sentiments d’impuissance, d’injustice, souvent d’incompréhension, la personne douloureuse se renferme parfois dans un engrenage négatif rendant difficile la moindre projection et capacité d’action. Des situations qui provoquent des répercussions au niveau social, familial et professionnel.
Travailler la confiance en soi permet de récupérer son pouvoir d’agir sur sa vie et donc de progresser.
Alors comment retrouver la confiance en soi au sein de l’association ?
Celle-ci se fera progressivement grâce au groupe, aux partages d’expériences réussies, à l’entraide bienveillante, à l’accompagnement des professionnels et à travers d’ateliers spécifiques travaillant l’estime et la confiance en soi.
Des échanges qui permettront d’avoir de nouveau des projets, d’arrêter de se mettre des croyances limitantes, d’avancer pas à pas, d’être soutenu et valorisé après chaque succès. Le fait d’avoir le sentiment de ne plus être incompris(e), ni seul(e), aide à avancer à son rythme afin de retrouver une meilleure qualité de vie dans le quotidien.

Le partage d’expériences, source de motivation et d’espoir 

Dans l’association vous n’allez pas entendre parler de guérison miraculeuse ou de traitement extraordinaire. Par contre, nous proposons une inscription dans des groupes de personnes douloureuses chroniques ou d’anciennes douloureuses car l’effet de groupe est très dynamisant. Ce qui marche pour l’un est un encouragement pour les autres, permettant également d’améliorer la qualité de vie et les relations sociales.
Les interactions entre les participants et les bénévoles aidants doul’heureux, le partage d’expérimentation, les échanges d’astuce et la « contagion émotionnelle » lors des séances, permet d’acquérir de nouvelles capacités susceptibles d’apprendre à mieux vivre avec les douleurs, voire de les diminuer dans la vie quotidienne. Ce qui a été le cas pour chaque  aidant doul’heureux.
Le rapport aux autres et à autrui amène progressivement un changement de regard sur sa vie, un sentiment de confiance en soi et une découverte ou redécouverte des capacités oubliés et de ses propres ressources. Ceci nous conduit à s’engager différemment dans la vie.
Quant aux aidants de l’association, leurs histoires, leurs expériences personnelles et parfois professionnelles, ainsi que leurs cheminements pour arriver à un mieux-être, représentent des atouts pour motiver les personnes à s’engager sur la voie du rétablissement, du pouvoir d’agir et à croire et espérer en un avenir plus serein.

A terme, nous amènerons, les adhérents ayant cheminés à passer de personne aidée à personne aidante. Car nous estimons que nous avons tous un rôle à jouer et que nous pouvons tous apporter à d’autres.

 

Retrouver de la mobilité, sortir de son isolement

De nombreuses études ont montré que la reprise ou le maintien du mouvement a une place importante dans la gestion ou diminution de la douleur au quotidien. Une remobilisation par le mouvement a aussi bien un impact sur le corps que sur le moral. Celle-ci couplée à la dynamique positive du groupe et le lien social créé aide chaque personne à dépasser les peurs et les évitements qui ont été mis en place par crainte d’avoir mal ou d’aggraver la situation.
Les activités au sein des ateliers et séminaires, ainsi que la mobilité contribuent significativement à soulager les douleurs chroniques, tout en améliorant le bien être général. Chacun ira à son rythme, en respectant ses limites.
Il est toutefois recommandé d’en parler avec le/les médecin(s) qui assurent les suivis pour identifier les activités ou postures à éviter, à limiter ou à essayer.
Quant au lien social , du fait de son inscription dans une communauté de Doul’heureux, cela favorise une resocialisation, une entraide et des échanges entre autre à l’extérieur de l’association.

Notre but ultime est d’amener les adhérents à être autonome et à poursuivre ou s’organiser des activités après l’association. 

Actualités

Les évènements à venir